Edouard Baer, slammeur fou pour Shaka Ponk

Shaka-Ponk-©-Yann-Orhan

On commence à s’habituer aux pitreries et aux singeries d’Edouard Baer, à ses incantations matinales sur Radio Nova, où de sa voix rocailleuse, il parle de la beauté du monde, des gens, des rues, du lundi matin. De singeries il est forcément question avec Shaka Ponk et sa mascotte, le primate Goz, qui apparaît en filigrane de tous les spectaculaires concerts. On peut reprocher certaines choses au groupe, une imagerie parfois un peu kitsch, des mélodies qui manquent de finesse, mais on ne peut leur enlever leur incroyable puissance de frappe sur scène, leur scénographie monstrueuse et inventive et leur générosité débordante.

Grain de folie

Alors quand les univers de Shaka Ponk et d’Edouard Baer se marient sur une chanson, ça fait forcément jaillir des étincelles de génie. « Slam & Slam’Ed », c’est le nom de cette collaboration extraite du tout nouvel album du combo, une participation géniale qui appormaxresdefaultte plus qu’un grain de folie à l’opus : « Il est délirant, a confié la chanteuse Sam à l’AFP. On lui expliquait comment ça se passe en tournée. Il nous écoutait et regardait avec intensité, on aurait dit qu’il nous sentait. Et puis là : ‘micro, on y va !’ Il a tout improvisé. C’était assez fou, dès la première prise on avait quasiment tout. »

Sur ce morceau unique en son genre, on retrouve ce qui fait le sel des interventions d’Edouard Baer, une facilité à mettre des mots poétiques sur des situations banales, une voix rauque (et rock !) et un certain flow qui se rapproche des meilleurs slammeurs. Sur une basse bondissante, le résultat décrit les concerts d’un groupe de rock et la vie de tournée comme on a rarement entendu. « Guitare dans son étui, les emmerdes, les amis, les ennuis, le bus tour comme un falco jet, les odeurs dans les couchettes, les kebabs froids, les chaussettes. » A quand la prochaine apparition musicale d’Edouard Baer ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *