Hollysiz, entre danse et décadence

Hollysiz

C’est quand on reçoit des nouvelles de certaines personnes qu’on réalise à quel point elles nous ont manqué. C’est pareil avec quelques artistes avec qui on a partagé des moments très forts, de la découverte du premier single à la rencontre physique, jusqu’aux concerts fiévreux qui restent gravés. J’ai retrouvé avec beaucoup de joie cette semaine l’irrésistible énergie de Cécile Cassel, alias Hollysiz, pour un nouveau single en forme d’ode à la danse.

« Fox », nom de ce nouveau single, reprend la formule que j’avais tellement aimée : une mélodie très pop, une voix puissante et un plaisir monumental et contagieux à faire de la musique. Difficile de faire aussi bien que le tube monstrueux « Come back to me », que j’ai écouté tellement de fois en boucle, mais c’est tout de même de bon augure pour le deuxième album qui approche. Ce que j’aime avec Cécile Cassel, c’est qu’elle ne fait rien à moitié, elle s’engage pleinement dans ses projets, comme avec ce seul en scène glaçant, « Le 20 novembre », que j’avais eu l’occasion d’aller voir en 2011 et qui raconte les errances suicidaires d’un adolescent allemand.

Depuis qu’elle s’est lancée dans cette nouvelle carrière de chanteuse, elle a d’abord multiplié les premières parties, s’est constituée une équipe de choc avec Yodelice, Brigitte, Ours et son travail a fini par payer. Pour ce nouveau clip, elle s’est rapprochée de la chorégraphe Marion Motin, largement à l’origine du succès de Christine & The Queens. Avec des mouvements en apparence chaotiques et une fièvre contagieuse qui s’empare des corps, on reconnaît bien la patte de celle qui avait également travaillé avec Stromae et l’équipe de la comédie musicale « Résiste ». Résultat : Hollysiz impressionne avec cette débauche d’énergie. Cela promet une nouvelle tournée qui donnera encore plus l’envie de danser. Rendez-vous au printemps 2018.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *