Le nouveau souffle d’Adrien Soleiman

adriensoleiman

Découvrir un nouvel artiste, c’est toujours une petite tempête. Il faut se plonger dans une atmosphère, des sonorités, une voix, qui peuvent déclencher une vague d’émotions. Oublier un instant le monde qui nous entoure et focaliser toute son attention sur les moindres détails de chaque chanson. Tout ça pour dire que l’évidence ne se fait pas forcément à la première écoute, qu’il faut parfois savoir s’abandonner pour apprécier la splendeur d’un orage. Pour être honnête, je n’ai pas tout de suite accroché aux chansons d’Adrien Soleiman, la dernière pépite du label Tôt ou Tard. Son univers visuel m’a tout de suite intrigué mais je n’ai pas été touché par les mélodies pourtant subtiles de son premier album, « Brille ».

Euphorie mélancolique

Et puis j’ai retenté l’expérience sur la durée, à l’ancienne, en écoutant le disque dans le sens de la tracklist. Et la magie a fini par opérer dès les deux premiers titres « La nuit tombée » et « Rue des étoiles ». C’est très rare d’entendre de tels bijoux pop entonnés en français, un raffinement dans les arrangements et un mystère qui plane autour de cette voix haut perchée, qui a poussé certains médias à la comparer avec celle de Daniel Balavoine. Une seule chanson m’a fait penser à l’auteur de « L’Aziza », c’est « J’ai le cœur enflé », très joli mélange de mélancolie et d’euphorie. Pour le reste, on pense inévitablement au spleen dansant de Metronomy, surtout que l’Anglais Ash Workman se cache aux manettes du disque.

Ce qui surprend surtout avec Adrien Soleiman, c’est l’originalité de son tracé. Ancien rugbyman, il a longtemps gravité comme saxophoniste au sein de diverses formations avant de se lancer comme auteur compositeur interprète à l’arrivée de la trentaine. D’où quelques échappées jazzy qui l’éloignent encore un peu plus de la variété traditionnelle. Son parcours donne une nouvelle perspective à ses chansons habitées, qu’il semble avoir digérées pendant toutes ces années dans l’ombre. Les textes très imagés de ses chansons dessinent une personnalité lunaire et nostalgique, une tendresse que l’on retrouve dans ses mélodies attachantes. Un talent si singulier que j’ai bien failli passer à côté.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *