Lorde revient avec « Green light » et c’est de l’or

Lorde

Le nouveau single de Lorde m’obsède complètement. Je n’en suis jamais rassasié, toujours avide de retrouver les sensations de la première écoute. En 2013, j’avais déjà immédiatement aimé des singles comme « Tennis court » ou « Royals » de cette chanteuse néo-zélandaise qui arborait à l’époque un look très gothique. Je me souviens qu’on l’a rapidement comparée à Lana Del Rey, sans doute pour le côté mystique et vaporeux de ses compositions, mais Lorde navigue pour moi dans une autre dimension, celle des artistes au talent protéiforme, qui imposent leur univers musical et visuel en un clin d’œil.

Héritière de David Bowie… et meilleure amie de Taylor Swift

Il n’y a qu’à voir l’hommage qu’elle a rendu l’année dernière à David Bowie pour le comprendre. Baignant dans une lumière rouge, la chanteuse rouge avait pris sa voix la plus rauque pour entonner les paroles du tube « Life on Mars » avec une maîtrise impressionnante pour son âge, donnant des frissons à des millions de téléspectateurs. Bowie disait d’ailleurs d’elle qu’elle représentait à ses yeux « le futur de la musique ».

L’une des meilleures amies de Taylor Swift est donc revenue en ces premiers jours de mars avec la chanson « Green light » et elle franchit clairement un cap, que ce soit en termes de production, bien aidée par l’ex-guitariste de FUN Jack Antonoff  (le boyfriend de Lena Dunham), de lâcher-prise (vive le déhanché sur le toit d’une voiture ou la sortie éméchée en boîte de nuit) ou en termes de puissance mélodique. Cette chanson qui raconte une rupture amoureuse de façon totalement débridée possède notamment un hook de piano entêtant, le genre qui peut rendre fou à force de l’écouter. Ce qui est fou, c’est qu’elle s’est servie de sa mélancolie, de son état de déprime pour faire un tube particulièrement dansant. Son deuxième album intitulé « Melodrama » sortira ces prochaines semaines. J’espère qu’il contiendra d’autres pépites aussi euphorisantes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *