Du Main Square à Musilac, sur la route des festivals 2017

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Cette année, j’ai décidé de m’accorder un petit périple de plusieurs festivals à travers l’Hexagone, de m’octroyer une myriade de saveurs, un patchwork d’émotions fortes. J’ai envie d’en prendre plein les yeux et les oreilles devant des artistes étonnants, touchants, remuants et bouleversants. La saison estivale est toujours l’occasion d’une revue d’effectifs, c’est le moyen de tester le potentiel d’un coup de cœur dans des conditions qui ne lui sont pas forcément propices, de faire des découvertes qui resteront gravées à jamais dans nos mémoires, mais aussi de jouer la carte nostalgie en rendant visite à des groupes qu’on ne pensait plus jamais revoir sur scène un jour. Voici la cartographie musicale de ce qui m’attend ces prochaines semaines :

Aucard de Tours – Tours
Du 13 au 17 juin
C’est l’un des festivals les plus méconnus du grand public, et pourtant sa programmation recèle de talents éclectiques et d’un foisonnement des styles musicaux. Après une édition 2016 tristement annulée en raison des inondations, j’attends de pied ferme des artistes comme Kid Francescoli, Rendez-Vous, Frank Carter, Jacques ou Faire, que j’ai déjà croisé au Printemps de Bourges. Pour mon baptême du feu sur la plaine de la Gloriette, j’espère surtout faire de belles découvertes dans une ambiance festive et alternative. Petit bonus : les concerts gratuits « Apérocks » qui investissent les terrasses de plusieurs bars de Tours pendant toute la semaine la journée. Au programme, de belles promesses comme les azimutés Thé Vanille ou les métalleux de Born to Burn et des groupes que j’apprécie beaucoup comme Anna, Elefent ou Toukan Toukan.

Main Square – Arras
Du 30 juin au 2 juillet
S’il fallait une seule raison de succomber au Main Square cette année, ce serait la venue de Radiohead. Le groupe anglais avait donné trois concerts en France l’année dernière pour la sortie de son dernier album « A Moon Shaped Pool », mais quel plaisir de retrouver Thom Yorke et son ambiance mystique, propice à la rêverie et à la mélancolie. Très peu de groupes me procurent des sensations aussi fortes. Le reste de la programmation n’est pas moins alléchant avec des gros noms comme System of A Down, Major Lazer, Jain ou La Femme et des artistes non moins talentueux comme Rag’n’Bone Man, Thylacine, The Lemon Twigs et Talisco.

Terres du Son – Tours
Du 7 au 9 juillet
L’autre gros événement de la région Centre cet été, c’est la 13e édition (déjà !) du festival Terres du Son, que j’ai découvert bien longtemps avant d’arriver à Tours. Trois jours de chaleur humaine, de bonnes vibes , de si beaux décibels et de développement durable, puisque les organisateurs ont depuis longtemps fait le pari d’en faire un festival green. Au menu de cette année : le nouveau spectacle de Camille, les nouveaux héros de la chill wave à la française Mome et Petit Biscuit, les excellents Imany, Faada Freddy  et Naive New Beaters, mais aussi mes chouchous du moment, le duo français Polo et Pan, et sa musique électro-orientale planante.

Musilac – Aix les Bains
Du 13 au 16 juillet
C’est le cadre le plus idyllique que j’ai jamais expérimenté pour un festival. Les yeux dirigés vers le lac d’Aix-les-Bains, le regard émerveillé par une chaîne de moyenne montagne, on se sent immédiatement dans une ambiance de vacances. Ajoutez à cela une affiche toujours démente et on obtient un de mes festivals préférés. Cette année, on retrouvera des marathoniens des festivals de 2017 comme Vianney, Olivia Ruiz, Julien Doré ou Kungs, mais aussi quelques raretés comme les vétérans de Midnight Oil, Sting et Jamiroquai, la jeune Birdy, la sensation LP ou encore l’impeccable Ibrahim Maalouf, sans oublier le groupe Phoenix, qui reviendra à Aix-les-Bains avec un nouvel album dans sa sacoche.

Les Nuits secrètes – Aulnoye Aymeries
Du 28 au 30 juillet
Comme son nom l’indique, le festival nordiste devrait encore réserver de nombreuses surprises à un public fidèle et familial, toujours prêt à partir dans de nouvelles aventures originales, excitantes, inattendues avec les parcours secrets qui emmènent les spectateurs en bus dans des lieux insolites. Côté programmation, je guetterai les premiers pas en solo de Mat Bastard, ex-chanteur virevoltant de Skip The Use, j’attendrai avec impatience le show de Yuksek, je devrais normalement être hypnotisé par la performance de Cigarettes After Sex, et je reverrai avec joie la chanteuse so eighties Fishbach, après son passage sur une petite scène à Aulnoye Aymeries l’année dernière.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *