Rag’n’Bone Man, « Human » avant tout

premiere-rag-n-bone-man-releases-live-unplugged-version-of-human__947696_

« Un chanteur incroyable avec un look de grizzly, le cœur d’un ours en peluche et une voix d’ange. » Voilà comment résumer Rag’n’Bone Man, la nouvelle sensation de la soul comme seuls les Anglais peuvent réussir à sortir de leur chapeau. Un titre en particulier attire l’attention : « Human », avec sa montée en puissance dramatique, son mélange de styles et cette voix aussi tendre que rugueuse qui colle des frissons en moins de temps qu’il en faut pour le dire.

Un métal très précieux

Rory Graham a 30 ans, il vient d’un petit village près de Brighton, sur la côte sud de l’Angleterre, poste souvent des photos de son chat Patricia sur Instagram et ça lui arriver de chanter en duo avec sa maman. Sinon, il a les mots « soul » et « funk » tatoués sur les deux mains et il a pas mal de liens avec le milieu du hip-hop. Il vénère Kendrick Lamar, a collaboré avec certains rappeurs comme Vince Staple et l’urgence de son flow impressionne. Evidemment, il n’a pas du tout la voix de son physique (« beaucoup de gens me demandent si je fais du rap ou du heavy metal », s’amuse-t-il), ce qui rajoute encore un peu de mystère. Après quelques collaborations (Bastille) et quelques singles lancés en éclaireurs, Rag’n’Bone Man sortira son premier véritable album début 2017. En attendant, ses fans se repassent en boucle et partagent en masse les bribes de morceaux qui circulent sur Internet, un peu comme on se refilerait la recette de confection d’un métal très précieux.

Rag’n’Bone Man sera en concert au Trabendo, à Paris, le 26 novembre 2016.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *