Raphaël, amoureux moderne de Bowie

Raphael
Parmi la pluie céleste d’hommages tombée après la mort de David Bowie, celui de Raphaël m’a particulièrement ému. Je connais son attachement particulier pour le Thin White Duke et le revoir au Grand Journal reprendre de façon aussi épurée le tube intemporel « Modern Love », tirant au passage quelques larmes à Maïtena Bireben, donne des frissons.
Raphaël avait notamment chanté en première partie de David Bowie en 2002 à l’Olympia et échangé quelques mots avec lui dans les loges. « C’était très intimidant, seul à la guitare, mais émouvant, magique. Je l’ai rencontré dans les loges, il était très élégant et chaleureux. Il a eu des mots gentils, en parfait gentleman qu’il est », racontait-il début 2015 dans Le Parisien à l’occasion de l’expo monstre à la Philharmonie de Paris. Quelques heures seulement après l’annonce de sa disparition, il fallait du cran pour revisiter cette chanson sans tomber dans le pathos. In love with this « Modern Love » !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *