Tamino l’ensorceleur

tamino

Comme un éclair dans la nuit noire, comme une étincelle dans la noirceur, comme un phare qui s’allume en pleine mer. Je suis tombé hier soir par hasard en plein milieu d’une apparition live du chanteur Tamino dans l’émission « C à vous » et j’ai été plus que subjugué. Comme la saisissante impression que j’attendais ça depuis toujours, d’entendre cette voix ensorcelante sortir de ce corps longiligne plongé dans une lumière vacillante. Un flash, une évidence.

Ses parents, une maman belge et un père égyptien, ont choisi le prénom Tamino en référence au personnage du Prince dans la flute enchantée. Selon la définition du héros, il est « celui qui peut agir sur les sentiments par la puissance de la seule musique ».  Belle façon d’exprimer la sensation d’envoûtement qui m’envahit lorsque je regarde toutes ses vidéos live, cette façon de jouer avec les registres vocaux avec une facilité déconcertante, d’installer une atmosphère onirique en un clin d’œil.

Bien sûr on pense à certaines références comme Thom Yorke, Jeff Buckley, Matthew Bellamy ou encore Nicolas Ly, le chanteur génial du groupe Applause, pour cette capacité à se transcender, à nous élever spirituellement par une formule magique dont seule son âme a le secret. Reste que cette chanson « Habibi », qui signifie « Mon amour » en arabe, possède toutes les fêlures, la puissance et l’émotion pour en faire un hymne intemporel capable de faire fondre tous les cœurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *